L’histoire de Fred…

10943166_10152951294520399_1313045382_n

« Quel âge as tu ? D’où viens tu ? Que faisais tu avant de venir à Londres ? Depuis quand es tu là ? Penses tu y rester longtemps ?

Bonjour, je m’appelle Fred. J’ai 30 ans et vis à Londres depuis un an. Toulousaine d’origine, j’ai travaillé 7 ans dans les média à Paris, avant de venir ici pour un poste dans le cinéma et les nouvelles technologies.

Quel a été ta motivation pour venir ? Regrettes-tu ton choix ?

Dans mon secteur, les décisions sont prises à Londres et aux Etats-Unis. J’avais envie de changer d’air, de voir ma carrière décoller et de fuir la morosité ambiante. Et puis, on a la chance d’être européens et de ne pas avoir besoin de visa pour travailler ici.

Tu travailles dans quel secteur d’activité ? Parles nous un peu de ce que tu fais !

Je travaille à la City dans une entreprise anglaise qui développe des plate-formes de vidéo digitale. Nos concurrents sont Netflix et iTunes. Au quotidien, je travaille avec les studios de cinéma, les développeurs et les graphistes pour apporter le meilleur service possible à mes clients.

La création du groupe Facebook « les filles de Londres » t’a-t-elle un peu aidé ou t’aide-t-elle encore dans ta vie à Londres ?

Oui, ça m’a aidée à trouver des bons plans.

Justement comment as-tu connu le groupe ? Qu’en as-tu pensé ?

Par le groupe Facebook du Cercle des Français à Londres.

Vois tu des choses à améliorer ?

Un blog en plus du groupe Facebook est une super idée :).

Qu’as tu fais depuis ton arrivée ? Que recommanderais tu comme endroit à visiter à un touriste ou à une nouvelle londonienne ?

J’ai déménagé 3 fois en un an. J’ai énormément visité la ville, en marchant et en me perdant dans les rues, en commençant par faire ma touriste au début dans les lieux « traditionnels »; mais je préfère de loin les lieux plus typiques comme Hackney, Shoreditch, Greenwich, Hoxton ou Regent’s Canal.

L’endroit où tu sors souvent ?

Pour boire un coup, le pub à coté de chez moi. Un mélange cosy Anglais, Ecossais et Canadien.

Pour me ressourcer, n’importe quel parc.

Ton restaurant préféré ?

Gokuyzu – le MEILLEUR restau de la ville (et je pèse mes mots). C’est un restau turc traditionnel : leur viande, les légumes, les épices, le pain, l’eau citronnée, le thé… tout est à tomber, pour un prix défiant toute concurrence. Et tu repars avec un énorme doggy bag !

Ton parc préféré ?

Sans hésiter, Regent’s Park.

Et si on parlait de notre sujet favori « le shopping » quels sont tes boutiques préférées ?

Primark, Next, Zara, Mango, H&M… Pour les chaussures, je reste une inconditionnelle d’André (quand ouvrent-ils une boutique à Londres??).

Vas tu dans un salon de beauté ou as tu une esthéticienne attitrée ?

Non, j’ai tout ce qu’il me faut chez moi. Coté cheveux, comme les miens sont frisés, je reste fidèle à mon coiffeur toulousain, en qui j’ai toute confiance.

Ton meilleur moment depuis ton arrivée ? Aurais-tu une anecdote à nous raconter sur une chose qui t’aurai marquée et qui t’es arrivée?

J’ai pris la décision de changer de vie en me baladant dans Regent’s Park, un matin froid et gris de novembre 2013. En arrivant ici pour de bon, j’ai refais la même balade en remerciant le ciel de m’avoir donné le courage de tout plaquer à Paris où je n’étais plus heureuse. Je me suis retrouvée au pied de Primrose Hill, ai grimpé la colline, me suis posée dans l’herbe en observant la ville se transformer au coucher du soleil. J’ai ressenti un mélange de gratitude, de force, de sérénité, de liberté et de joie. Et j’ai compris que j’avais fait le bon choix.

Qu’aurais tu à dire à une personne vivant en France et qui aurait envie de venir mais hésite encore ?

Tu as la trouille et qu’est ce que je te comprends pour être passée par là.

Mais, qu’est ce qui te retient en France ?

Tu peux venir ici quelques mois et repartir après. Tu es libre.

Tu as peur de ne pas t’adapter, de ne pas savoir te débrouiller en anglais, de ne pas gagner assez d’argent pour vivre, de ne pas trouver de boulot, d’être seule et de ne pas te faire d’amis et de perdre ceux que tu as en France ?

Réfléchis, si demain tu es mutée à l’autre bout de la France, ce sera aussi compliqué et tu devras aussi changer de vie.

Crois-moi, ce qui est vraiment dur ce n’est pas de partir, c’est avant d’avoir pris la décision, quand tu te sens bloquée dans ta vie sans savoir si tu dois rester ou partir. Je ne vais pas te mentir, tu ne seras pas au top de ta forme à Gare du Nord, sur l’embarcadère du ferry ou à l’aéroport, quand tu diras au revoir à tes proches et te retrouveras seule avec ta valise.

Mais crois-moi, Londres, c’est top. Cote bouffe, il y a tout. Coté temps, il fait bien meilleur qu’à Paris. Cote boulot, les gens sont tous en CDI (ou presque) et la période d’essai dure en général un mois. Tu peux avoir fait des études de socio, de psycho, de mécanique ou de philo et te retrouver à bosser dans le web ou dans la finance. Et personne ne trouvera ça louche.

Si tu as enchaîné les CDD en France, que tu as galéré à décrocher, et que tu as bossé dans 5 boites différentes en 5 ans, on te recrutera pour ta capacité d’adaptation et personne ne te trouvera instable professionnellement.

Ici, tu es loin de la dépression collective française. Les gens sont dynamiques, pragmatiques, viennent de tous les pays et vivent très bien ensemble… de toute façon, ils se retrouvent tous le soir à boire des pintes au pub du coin.

A Londres, tu peux rentrer à 3h du matin, pompette, en bus de nuit, en petite robe, tu n’auras normalement aucun problème. Le dimanche matin, tu peux sortir en pyjama rose, pantoufles panda, T-shirt Disney, pas coiffée et tout le monde s’en fout.

A Londres, tu auras l’impression que tout est possible. La vie est globalement plus simple. Au début tu galères un peu, tu hésites avec l’anglais, tu ne connais pas les codes de la ville, mais très vite tu apprécieras de ne pas avoir à produire le pedigree de ta famille sur trois générations pour trouver un appart. Si ton boulot ne te plaît plus, tu pourras en changer dans les six mois. Quoiqu’il arrive, si tu es travailleur, tu trouveras TOUJOURS de quoi gagner ta vie. Et si tu tu sens nostalgique (ça arrivera), tu peux rentrer au pays du saucisson et du foie gras en 2h20 d’Eurostar ou pour 30€ d’EasyJet.

Alors oui, je ne vais pas te mentir. La vie ici est chère. Le système de santé est moyen. Tu vivras en coloc. Tu bosseras largement plus que 35 heures par semaine. Tu n’auras pas de RTT, mais 25 jours de vacances + 7 jours fériés par an + un CDI. Tu devras t’adapter au mode de vie anglaise. Tu devras te forcer à parler anglais tout le temps même quand tu seras crevée, et tu n’auras pas forcément le boulot de tes rêves en arrivant (surtout si tu as des lacunes en anglais). Mais, venir à Londres en vaut la peine.

J’aurais adoré qu’on me dise tout ça avant que je vienne, quand je doutais et ne savais pas quoi faire : Fonce, tu n’as rien à perdre et tout à gagner. Tu as plus de ressources en toi que tu ne le penses et tu peux le faire. Aies confiance en toi, sois adaptable et ouvert, et tout se passera bien. Et même si tu te plantes (ce qui est quand même vraiment très très peu probable), tu seras fière d’avoir osé.

Et concernant ton niveau d’anglais ?

Je parlais très bien en arrivant. Maintenant je suis bilingue.
Fais-tu partie, toi aussi, des nombreuses lectrices de blogs ?

J’adore lire les blogs des expatriés, quels que soient les pays où ils vivent car on voit comment la vie est vraiment sur place.
J’en ai lu beaucoup avant de venir à Londres.
Comment qualifierais-tu Londres en deux mots ?
Dynamique et Multiculturelle. « 

11 réflexions sur “L’histoire de Fred…

  1. Béa dit :

    Très belle interview Freddy. A travers tes réponses on voit bien que Londres était une ville faite pour toi, et ça me fait très plaisir de d’y voir aussi épanouie 😉 !

    Plein de bisous de Toulouse ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Sam dit :

    Excellente interview ! J’ai beaucoup aimé le paragraphe sur les personnes qui hésitent encore à venir à Londres.
    Je trouve que ton job est super intéressant, ayant moi même une passion pour le cinéma. Et sinon, ton job est-il technique ? Penses-tu qu’il pourrait y avoir d’autres opportunités intéressantes (alliant digital & cinéma) en sortant d’une école de co ?

    Thanks 🙂

    J'aime

  3. Aurélie dit :

    Très belle interview!!! Ton paragraphe pour les hésitants contient les mots dont j’avais besoin!
    Je me lance moi aussi, en espérant que l’expérience sera aussi bonne que la tienne! Bonne continuation!

    J'aime

  4. Amandine dit :

    Super interview ! Fred a su trouver les mots qu’il faut pour se booster et ne pas se laisser freiner par ses propres doutes et hésitations. Merci à elle et merci à vous 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s