Comment survivre en hiver pour un vegan ?

C’est bon ? Tu le sens le froid ? Au cas où tu avais des doutes, tu as pu avoir une idée la semaine dernière, le nez à la fenêtre, en tête à tête avec les flocons de neige … Bon si certains compatriotes ont opté largement pour la raclette, les végétaliens ont le droit à beaucoup d’empathie :  « Vous les végans, vous devez galèrer en hiver… » Et bien non, il y a de bons moyens de se réchauffer en hiver, autrement que devant un bol de soupe et une salade chaude mais pour cela il faut respecter des commandements.

  • La saison tu respecteras 

IMG_5443

On est véganes pour plusieurs raisons mais certaines le font aussi par amour des légumes. Or en hiver, (et surtout en Angleterre), c’est pas forcément la joie au marché.

Pourtant avec quelques poireaux, un chou-fleur, des pommes de terre, du panais, des carottes, tu peux faire des miracles je te jure…

  • Des challenges tu relèveras 

Parfois pour rigoler, tu tapes : English breakfast vegan. A Londres, ça existe (on en reparlera bientôt tu verras) mais aussi plus franchouillarde “quiche loraine vegan“. Et bien la recette te fait ouvrir les placards et aligner crème de soja, maïzena et tofu fumé. J’ai rajouté quelques rondelles de poireau pour encore plus de légumes !

IMG_5448

Et là c’est de la magie parce que le mélange crème de soja et maïzena prend peu à peu la même apparence d’un appareil à quiche avec oeuf, crème et lait. Pour tromper les esprits, j’ai coupé le tofu fumé en forme de lardons et après cuisson, ça le fait non ?

 

Le trompe l’oeil tu adopteras 

Bon je vous entends, c’est un peu moche de faire croire aux non-vegans qu’on mange de la viande. Je dirais même plus : je ne m’arrête pas là. Parce qu’en plus du véganisme, j’ai ajouté le “sans gluten” (oui parfois la vie est plus drôle avec plus de contraintes.) Du coup quand je suis tombée sur cette recette de taboulé d’hiver, je n’ai qu’une idée : remplacer le boulgour. Et voilà comment a commencé la plus longue après-midi de ma vie à raper un chou-fleur. C’est très long car le petit truc c’est de faire cuire la “fine graine” avec un bouillon (de légumes du coup) en le mouillant régulièrement (comme un risotto quoi !) Et après le faire revenir un peu pour avoir ce petit côté croustillant.

Les bases tu n’oublieras pas 

Purée et pâtes ça te parle ? Bon pour la mash, pas la peine de te faire un dessin, tu écrases tout. J’ai rajouté un peu de panais pour donner un twist à ce plat (et puis c’est de la même couleur, c’était plus surprenant au goût.) Pour les pâtes, plutôt que d’utiliser des préparations sans gluten, sans lactose (sans rien), j’ai misé sur les légumes encore avec des formes spaghettis et une fois cuits, c’était savoureux et healthy à la fois.

IMG_5444

La tradition tu chériras

Il fallait aussi épouser la tradition des saisons, celle de s’empiffrer de gluten pour savoir qui allait avoir la fève : la galette. Dans la version végétalienne, j’ai utilisé non pas de poudre d’amandes (avec du beurre ) ni de la farine (avec encore du beurre) mais les pommes finement coupées et bien aromatisées à la cannelle (avec un peu de citron et de sucre).
Le résultat, ben je n’ai même pas eu le temps de le prendre la photo à la sortie du four, c’est vous dire si ça a été un grand succès !

 

Défi réussi ! Car après ça (: manger tout le menu d’un coup), l’hibernation d’hiver était bien méritée. Comme quoi, il faut juste se lancer. Alors à vos marques, prêts, cuisinez !

Solène L. 

Pour d’autres dégustations vegan, suivez-moi :

instagram-4096-black-1024x1024logo-facebook-avec-des-coins-arrondis_318-9850twitter-logo-black-square

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

0   128
13   130
9   111
2   112
2   99