Audrey, Parisienne à Londres depuis 6 ans, fan des Roast Dinners et des Street Markets

PARLE-NOUS DE TOI, QUE FAIS-TU DANS LA VIE ?

J’ai 28 ans, je vis à Londres depuis 6 ans et demi. Je suis Bid Manager, je m’occupe d’appels d’offre pour une compagnie IT américaine dans le secteur de la santé. Je suis arrivée à Londres encore étudiante, les yeux brillants d’excitation et la peur au ventre quand même.
En parallèle, j’ai été nanny et j’ai travaillé à Prêt à Manger.
Oui, j’ai cumulé les trois et j’ai survécu !
De fil en aiguille, j’ai fait mon petit bonhomme de chemin. Au gré des rencontres, après trois entreprises françaises, me voici maintenant travaillant pour la première fois dans une compagnie sans lien avec mon pays natal.

J’adore lire, les exhibitions sympas à Londres, je dessine et j’aime créer. J’adore les “roast dinners” et les marchés londoniens : Columbia Road flower market, Greenwich market, Notting Hill market, London Bridge, Covent Garden, etc.

POURQUOI AVOIR CHOISI LONDRES ?

J’ai toujours voulu ‘partir à l’aventure’ : découvrir d’autres cultures. En attendant de pouvoir m’expatrier, j’ai commencé à apprendre d’autres langues, de correspondre avec des ‘penpals’. Partir à Londres, c’était donner naissance à mes rêves, dans un pays anglophone, et finalement assez proche de la région parisienne d’où je viens. J’ai voyagé plusieurs fois à Londres avant de prendre la décision de m’expatrier, et puis la rencontre avec mon premier amoureux a fini par me convaincre ( la naïveté des 20 ans  ! )

SI TU DEVAIS DIRE QUELQUES MOTS SUR CE PAYS ET SES HABITANTS ?

Les Anglais sont bien moins “rentre dedans” que nous autres les Français, et peut-être plus polis. Certes, ils dégustent des toasts à la Marmite, mais croyez-moi, ils savent aussi très bien cuisiner. Ceci est un hommage aux parents anglais de mon copain Luke. Ils ont toujours poliment ignoré ma bouche ouverte et mes yeux hypnotisés par les casseroles chaudes, à chaque fois qu’ils confectionnent un de leur petits plats succulents.

Les Anglais vous diront pardon dans le train lorsque vous leur marcherez sur les pieds. Ils prennent toujours l’air captivés lorsque vous leur racontez votre week-end maussade sous la pluie, alors que concrètement, ils n’en ont rien à faire. Ils essaieront inlassablement de vous initier à leur Passion pour la bière Oui, en Angleterre, Passion prends une majuscule lorsqu’il s’accorde à la bière.

Enfin, il ne pleut pas tout le temps dans le sud de l’Angleterre, Londres est une ville cosmopolite et multiculturelle, un vrai régal !

TON ADAPTATION AU MODE DE VIE ANGLAIS S’EST-ELLE BIEN PASSÉE ?

J’aime les gens et la différence ! Je n’aurais donc pas pu être plus heureuse en arrivant à Londres. J’ai rencontré des personnes formidables via mes premiers colocataires. Puis, une rencontre en amenant une autre, j’ai trouvé un super groupe d’amis… qui dure encore, près de 7 ans après !

J’ai mis plus de temps à m’adapter à la gastronomie anglaise… Je dois avouer que pendant 5 ans, j’ai honteusement profité des colis amoureusement préparés et expédiés à la hâte par mes grands-parents ! Sans compter les pâtés, madeleines et saucissons fourrés dans mes valises par les parents en revenant de France..

QUELS SONT LES POINTS POSITIFS ET NÉGATIFS À VIVRE ICI SELON TOI ?

Après 6 ans et demi à Londres, pas de regrets !

Pour le côté positif, je vote pour les opportunités professionnelles à Londres ! Je suis arrivée en finissant mes études. Et quel bonheur de pouvoir trouver des jobs facilement, se créer des opportunités et évoluer ! Par la suite, je n’ai jamais changé d’avis : les Anglais apprécient davantage les compétences transversales, la facilité d’adaptation, des parcours de carrières riches et différents.

Et puis, le prix des lunettes, devenir fluent, les parcs immenses, vivre dans une ville multiculturelle, les “roast dinners”, la gentillesse des Anglais (que l’on peut parfois confondre avec de l’hypocrisie, on est d’accord ?) Ce n’est qu’un échantillon des points positifs !

Pour le côté moins ‘bright’…on ne va se mentir, les G.P. sont une espèce à part ! Je pourrais répondre à une interview spéciale ‘Les histoires incroyables d’une expatriée chez le GP’. Migraine ? Problème de dos ? Gastro ? Infection urinaire ? Otite ? Grippe ? Du R-E-P-O-S, un paracétamol, et hop ! une feuille imprimée par le G.P. Et j’exagère à peine !

Ça et la Marmite, cette substance collante, une spécialité culinaire anglaise à bannir de vos cuisines, même pour les plus expatriées d’entre nous !

 QU’AS TU PENSÉ LORS DE L’ANNONCE DU BREXIT ? 

Je n’ai pas pensé, j’ai ressenti. J’étais en train d’écouter les news dans ma salle de bain avant de partir au travail, et j’ai pris la nouvelle de plein fouet. Pour être honnête, je l’ai un peu pris personnellement… J’ai eu l’impression d’être “remise à ma place” car j’ai construit ma vie d’adulte en Angleterre.

Avec le temps, j’ai beaucoup réfléchi et cette décision a été le cri de colère de certains Anglais plus âgés, loin des grosses villes contre une immigration dont ils entendaient les méfaits via les médias et qu’ils ne connaissaient pas tant que ça. Pourtant ce n’est pas une règle, j’ai des amis proches qui ont voté Brexit. Nous n’en avons jamais parlé. Ambiance….

PARLE-NOUS DE TES FUTURS PROJETS ?

Consacrer de plus en plus de temps aux autres et à ma créativité. Je ne vois qu’un aboutissement possible : l’auto-entreprenariat ! Faire de mon copain anglais un parfait locuteur de la langue française. Et résoudre cet algorithme impossible qu’est l’accès à la propriété.

Depuis quelques mois, j’ai pris l’initiative de créer des rencontres entre expatriées de longues date à Londres, autour de la trentaine en poussant ces filles à faire connaissance : ça fait du bien !

QUE DIRAIS-TU A UNE PERSONNE QUI SOUHAITE VENIR S’INSTALLER EN ANGLETERRE MAIS QUI HÉSITE ENCORE ?

Une expatriation, cela se prépare… mais pas trop ! Je conseillerai de venir faire quelques visites à Londres auparavant, peut-être même essayer de décrocher un petit job temporaire, pendant l’été ou les fêtes c’était toujours plus simple. Il faut goûter la ville pour voir si on aime sa saveur ! Je conseille aussi de venir avec une certaine somme de côté, réunir les adresses utiles (consulat par exemple) et connaître les bons sites pour trouver une colocation ( zoopla, rightmove, easyroommate). Et s’il vous plaît, fuyez les agences vous aidant à trouver une colocation, ARNAQUE !

Je conseillerai aussi, en fonction de votre type d’expatriation (mutation, expatriation avec famille, en couple) de trouver les bonnes agences immobilières pour trouver son logement. N’oubliez pas que la vie à Londres n’est pas donnée. Et soyez prêts à fuir de temps en temps les Français pour faire des rencontres internationales au maximum

AURAIS-TU UNE ANECDOTE POSITIVE OU NÉGATIVE DONT TU VOUDRAIS NOUS FAIRE PART ?

Mon chat Arya ! Une des Filles de Londres a, un jour, posté une annonce pour trouver quelqu’un qui pourrait garder son chat pendant les vacances.

Arya s’est retrouvée chez moi ! Et le jour où malheureusement cette fille- vraiment sympa- a dû se séparer de son chat définitivement, j’ai eu la chance de pouvoir l’accueillir. C’était il y a 3 ans, Arya a grandi. Elle est devenue super mignonne avec son petit gabarit, et est en constante demandes d’affection et de gratouilles sur la tête. Elle nous suit partout dans la maison, ronronne à n’en plus finir, et a même son propre Instagram !

Je n’aurai jamais cru adopter un jour un chat en arrivant à Londres…. ça n’a pas toujours été simple, mais nous sommes toujours ensemble. Elle est à mes côtés dans tous les moments de ma vie, tristes ou heureux, et se fait une joie de me sauter dessus le matin, me fixant de ses yeux tout ronds, pour que je me décide enfin à la nourrir. On ne se refait pas !

NOUS ORGANISONS PARFOIS DES ÉVÉNEMENTS DÉDIÉS AUX FEMMES EXPATRIÉES, « VIDE DRESSING, APÉRO … » QUEL TYPE D’ÉVÉNEMENT T’INTÉRESSERAIT ET TE MANQUE EN VIVANT ICI ? 

Je trouve toutes ces initiatives super ! J’ai vu le groupe des filles de Londres se créer et évoluer, le temps passe vite !

 

Mon instgagram : @mademoiselle_arya

*Vous souhaitez être interviewé écrivez-nous à l’adresse email lf2londres@gmail.com

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
Instagram : @les_filles_de_londres
Twitter : @lfdelondres
Groupe Facebook : Les filles de Londres
Page Facebook : Les filles de Londres la page fan
Pinterest : Les filles de Londres

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s