Best of 2016 I Fleabag

Puisque tout le monde y va de son palmarès, je ne pouvais laisser arriver 2017 sans faire une déclaration d’amour à  la série Fleabag.

(Ou la série qui te fait adorer ta vie de Girl next door.)

Fiche Technique

Titre original : Fleabag (c’est comme le port-salut)

Genre : Comédie (mais assez noire)

Pays d’origine : UK (forcément)

Nombre de saisons : 1 (et c’est apparemment un superbe one-shot.)

Durée d’un épisode : 30 mn (oui il en faut du temps pour reconstituer une fresque historique)

Nombre d’épisodes par saison : 6 (oui, c’est trop court !)

Quand ?  Quand tu veux, il est même dispo sur Amazon et Youtube (payant mais Youtube quand même)

C’est avec qui ? Phoebe Waller-Bridge après Broadchurch et Crashing, Hugh Skinner, dans un rôle moins royal que dans The Windsors, Olivia Colman (qu’on ne présente plus).

De quoi ça parle ?

De Fleabag. La Londonienne essaie de s’en sortir dans la ville.

1475505031_21062734-905808

Synopsis, on ne peut plus basique mais entre la galère pour faire marcher son café, sa famille recomposée (ou en recomposition), ses relations compliquées avec sa soeur, son envie de (re)trouver un Jules (tiens son ex est encore dans les parages), la grande brune se bat tous les jours avec un affreux secret : celui d’avoir perdu sa meilleure amie dans un tragique accident  de voiture …

Ça calme un peu non ?

Pourquoi on regarde ?

Fleabag, c’est un peu à l’image de son résumé. Il y aura des hauts, des bas, des banalités, des moments d’émotion forte mais aussi des phases de rires gras.

L’actrice Phoebe Waller-Bridge y est sans doute pour quelque chose. La comédienne est passée par la case scénariste pour un rôle à sa hauteur : démesuré. Fleabag, c’est cette fille extraordinaire : trop grande, qui a un peu trop de mal avec les gens, qui parle trop fort (et souvent très mal) et fait parfois trop de bêtises.

giphy-6

Mais souvent en aparté, car la grande force de cette série, c’est aussi sa réalisation.

On a toutes rêvé de dire tout haut ce qu’on pense tout bas. Fleabag ne se pose pas ce problème avec des faces caméras en forme de confessions intimes, hilarantes et des phrases un brin dérangeantes pour ses proches.

Et pour avoir à médire de ses voisins, il faut savoir bien s’entourer! 

giphy-5

La soeur, le beau-frère, le père, l’ex et surtout la belle-mère vivent aussi sur cette petite planète étrange nommée excentricité. Mais le tout souvent avec un flegmatisme fou, la classe anglaise et la langue bien pendue pour aborder tous les sujets mêmes les plus tabous.

Sûr, c’est un brin gênant de voir sa belle-mère faire une exposition autour de son corps nu, mais quand son souci principal est de s’assurer qu’on ne va pas passer la nuit toute seule, c’est d’une banalité !

Au milieu de ce désespoir du quotidien ironique avec les banquiers et les centres de confiance en soi, la meilleure amie décédée semble le seul coton de douceur, à moins que la vérité soit plus trash que cela …

Fleabag

Bref, Fleabag à la base, c’est la série de fille qu’on pensait regarder avec la panoplie : thé vert, masque et vieux magazines. Et puis Fleabag est devenue la série qui fait renverser le thé sur le féminin, dégouliner le masque et écarquiller les yeux comme des soucoupes volantes.

Solène L. 

Pour d’autres découvertes TV, suivez-moi :

instagram-4096-black-1024x1024logo-facebook-avec-des-coins-arrondis_318-9850twitter-logo-black-square

 

 

Nos réseaux sociaux :

instagram-4096-black-1024x1024logo-facebook-avec-des-coins-arrondis_318-9850twitter-logo-black-square

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Instagram

8   100
2   101
0   109
9   133
6   124