Solène, blogueuse et rédactrice en chef les filles de Londres

Pourquoi Londres ? 

Ben pourquoi pas? Parce que je viens du sud et qu’il fait le même temps ^^ Ben je ne sais pas, tu as déjà eu ce doux sentiment de monter dans un double-dock avec un mélange de fierté et de joie dans ton coeur. Tu n’as jamais marché sur les quais de la Tamise, avec le skyline de la ville en se disant « c’est quand même joli » ? Si tu poses la question, c’est que tu ne connais pas la cloche du pub qui sonne, les émissions musicales tellement plus stylés que chez nous (no offence), l’esprit de Noël en juillet, les musées gratuits (et chauds), l’ouverture d’esprit d’être qui tu veux et de s’habiller comme tu veux. Bon le jour où tu sors en pyjama et que tu bois ta bière sous la pluie en cas d’averse, tu es passée de l’autre côté du miroir…

Ça va la vie à cent à l’heure ? 

Bien sûr. Quelle heure est-il déjà ? Le problème c’est pas la rapidité mais plus les distances. Mon métier de base c’est rencontrer des gens à Tower Hill, s’appesantir sur la carrière d’un négociant de vin à Piccadilly Circus, regarder une mêlée à Acton Town, écouter François Hardy à Westbourne Park, parler photo a Bethnal Green et discuter meurtre littéraire avec Sherlock à Baker Street. C’est étrange n’est-ce pas ? Mais je suis persuadée de n’être pas un cas isolé dans ce Londres qui absorbe notre énergie mais nous le rend bien. 🙂

Est-ce que ce n’est pas anti sexe, drogue et rock’n roll d’être vegan ?

Ahah, d’abord c’est faux parce que maintenant même la Guinness est vegan (si je te jure…)

Après, ce pays offre quand même la chance d’être qui tu veux …même dans ton assiette ! Alors même si tu as mangé un risotto de quinoa aux champignon avant d’aller dans la fosse, plutôt qu’un gros burger au fromage bleu #foodporn ton transit te remerciera quand tu sauteras 😉

Et en plus, il faut bien avouer que « sex, drugs & rock’n’roll » c’est un peu daté (R.I. P. Ian Dury) maintenant tout le monde est yoga, detox et veganism. Si même la chanteuse des Kills, le guitariste des Smiths, le chanteur de Gorillaz et Paul McCartney. Alors, un peu loin de Pogo maintenant, une Ginger beer fait totalement l’affaire.

 

Crédit photo : Alice Menguy

Laisser un commentaire (l'enregistrement du site web est optionnel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s